A chacun sa vérité ?

7 milliards d’esprits humains sur cette planète. Chacun avec sa propre vision du monde, sa propre conception de la réalité. Chacun plus certain que l’autre de détenir une vérité plus juste. Et si, plutôt que de continuer indéfiniment à nous persuader d’avoir raison, si au lieu de nous battre intérieurement pour convertir les autres à notre vérité, nous appréhendions La Vérité comme étant essaimée dans la parole de chacun ? Et si, au-delà des oppositions, des contradictions et des paradoxes, l’union de tous constituait le véritable sens de l’Humanité, au-delà des mots et des concepts que nous nous attachons à poser sur le réel ? Si la Vérité n’était pas une compréhension individuelle, mais une intégration collective, volontaire et consciente de la somme de toutes les âmes ?

Je partage ici le message de différents inspirateurs de conscience que j’ai sélectionnés pour leur dimension inspirante et la réflexion qu’ils nourrissent sur le sens de la vie, le bonheur, l’éveil de la conscience ou la nature de la réalité et l’origine de l’être humain. Parmi les 100aines de témoins dont j’ai eu l’occasion d’apprécier le message, j’ai reconnu beaucoup de convergences et de similitudes, également souvent des contradictions, des zones d’ombres et des divergences. Chacun de nous n’a d’autre choix que de projeter le monde par son propre filtre et sa propre façon de mettre en mots ses ressentis, ses expériences et ses convictions, aussi vraies puissent-elles nous apparaître.

Nous avons pris l’habitude d’interpréter nos expériences pour en conclure à des vérités. Ainsi une tendance spirituelle actuelle est de prétendre que nous sommes tous « Dieu », ou bien que nous sommes tous un même esprit, sans individualité véritable. Je ne suis pas d’accord avec cela (même si je me suis laissé séduire un temps par cette idée). Lorsque je choisis d’ouvrir mon espace d’écoute à la vérité d’autrui, je n’ai pas besoin d’être entièrement d’accord avec ce qui est partagé. Simplement, au-delà des mots, je crois que chacun détient une clé de conscience. Apprenons à recevoir avec discernement ce qui vibre et résonne en soi, dans l’instant, et à laisser de côté les interprétations de l’ego. En embrassant pleinement les contradictions et les paradoxes qui sont portés à ma conscience, j’embrasse également mes propres contradictions et paradoxes. Et lorsque je n’ai plus peur de me confronter aux données du monde, lorsque je n’ai plus peur de m’ouvrir à la parole de chacun, alors je m’élève au-delà des oppositions entre le vrai et le faux, entre soi et autrui, entre la vérité et l’erreur, entre la sagesse et l’ignorance. Souhaitons-nous une belle rencontre, dans cet état de conscience qu’on appelle Unité.

Au « hasard » d’un clic, laissez-vous découvrir une parcelle de vérité


Pensez à activer les sous-titres français si nécessaires.

La-verite

Le jeu de LA Vérité a t-il une fin ?