Planète

arbre-recousu-300x278Les nouvelles sont bonnes : non seulement nous pouvons vivre sans polluer le moins du monde, mais nous pouvons également régénérer les écosystèmes. La nature est magique, l’humanité aussi ! Mais perdus dans la course folle d’un mode de vie déconnecté de notre essence, nous l’avions presque oublié. Nous ne sommes pas dans la nature, nous sommes constitués et constituants de la nature. Lorsque nous comprenons ceci, tout s’éclaire, tout devient limpide et évident. Quand l’Etre humain étudie avec respect et humilité les mécanismes naturels universels, il donne naissance au biomimétisme, à la permaculture, et toute l’ingénierie qui va permettre de répondre à ses besoins tout en respectant les règnes de la nature. Il comprend que la Vie est à son service et qu’il est au service de la Vie. Cette interdépendance garantit la prospérité et l’abondance auxquelles nous aspirons tous et que nous avons presque oublié.

Nous avons créé la complexité quand la Vie nous enseigne la simplicité, nous avons imaginé l’artificiel quand la Vie nous révèle la magie, nous avons développé la haine et l’horreur quand la Vie nous ouvre à la beauté et l’Amour ! N’est-il pas temps d’en finir avec l’inconscience de nos pulsions suicidaires ? N’est-il pas temps de renaître à nous-même ? N’est-il pas temps de nous relier au monde et nous émerveiller avec lui ?

Ci-dessous en vidéos, découvrez notamment :

  • La forêt comme vous ne l’avez jamais vu…
  • Comment 50 000 personnes ont nettoyé tout un pays, l’Estonie, en 1 journée.
    « En temps normal, il aurait fallu au gouvernement 3 ans et 22,5 millions d’euros pour réaliser cela. Mais tout a été fait pour 0,5 millions d’euros et en 1 journée. »
  • Lynx, une femme de 45 ans qui s’est détournée de la civilisation moderne et vit dans les forêts du nord-ouest des États-Unis. Passée maître dans les techniques de survie, elle transmet son savoir à un groupe d’élèves.
  • Comment un groupe de loups du parc de Yellowstone aux Etats-Unis a pu influencer en profondeur l’écosystème et la topographie de la région.
  • Comment nous pouvons non pas polluer moins, mais arrêter de polluer. La pensée de Günter Pauli invite à entrer dans une réflexion systémique et à reconsidérer notre relation au déchet.
    « Le concept du déchet n’existe pas dans la nature parce que la feuille qui tombe en automne n’est pas un déchet. On n’a pas des poubelles dans la forêt pour récolter toutes les feuilles. Il n’y a pas non plus de concept de recyclage où au printemps on remettrait les feuilles sur les arbres. Et si vous réussissiez à remettre les feuilles à l’arbre, ça ne risque pas de très bien fonctionner. » Günter Pauli
  • Des plantes utilisées pour dépolluer l’eau, naturellement.
  • Un sauvetage de baleine.
  • Des images sublimes du monde minéral, végétal, animal.

Pensez à activer les sous-titres français si nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *