Science & énergies

logo-infini-300x262Depuis l’avènement de l’Eglise, science et spiritualité ont pris l’habitude de s’ignorer. Nous sommes passés de la domination du dogme religieux à celui de la science moderne. Pour l’une le culte de l’invisible, pour l’autre le culte de la matière. Mais bien que le scientisme domine encore les esprits d’une population occidentale éduquée au rationalisme, la science a opéré en quelques décennies de nombreuses révolutions. De la théorie de la relativité générale d’Einstein à la théorie des cordes en passant par la mécanique quantique, que savons-nous vraiment de la réalité ? La physique quantique bouleverse notre ancienne conception Newtonienne du monde dans laquelle tout est continu, matérialisé, mesurable et déterminé. Elle nous enseigne que tout est énergie, interactions et probabilités, que le temps et l’espace ne sont pas linéaires, que la réalité est influencée par notre regard, que tout est relié. En bref, la réalité quantique chamboule toutes nos certitudes en allant flirter avec un monde perçu comme mystérieux, mystique, extraordinaire. Les chercheurs sont actuellement en train de réconcilier science et spiritualité. Nous entrons dans un nouveau paradigme qui ne demande plus de voir pour croire, mais de croire pour voir. Alors croyez-vous à l’impossible ? Etes-vous prêt à écouter votre intuition autant que votre raison ?

« La Science sans la Spiritualité est aveugle, et la Spiritualité sans la Science est boiteuse. » Albert Einstein
amoule-150x150L’eau, le vent et le soleil sont-elles les seules sources d’énergie renouvelables et inépuisables ? Au début du 20ème siècle, Nikola Tesla nous parlait déjà d’une énergie éthérique universelle qui permettrai de produire de l’électricité sans fil n’importe où. Depuis, de nombreux inventeurs se sont essayés à produire de l’énergie libre. Qu’est-ce que les aimants nous apprennent ? Comment exploiter l’énergie électromagnétique universelle ? En parallèle d’autres imaginent des moteurs non polluants et économiques en exploitant d’autres types d’énergie comme l’air comprimé. L’énergie peut-elle être libre, gratuite, abondante, illimitée et accessible à tous ?

fleur-de-lotus-dessin-2-300x219Connaissez-vous la différence entre soigner et guérir ? Soigner c’est tenter de comprendre la cause d’une maladie et d’en résorber et supprimer les effets négatifs et les conséquences. C’est vouloir réparer, atténuer, voire détruire le symptôme, enrayer la douleur et diminuer la souffrance. Guérir c’est se transformer en accédant au sens de la maladie. Si vous souffrez d’une allergie ou d’une maladie chronique par exemple, vous pouvez vous soigner toute votre vie sans jamais guérir. Conventionnellement jusqu’à maintenant, nous avons jugé que le meilleur comportement était de faire la guerre aux maladies. Aujourd’hui, de découvertes en redécouvertes, nous réalisons que nos traumatismes sont porteurs de sens, de messages, que le corps et l’esprit forment un ensemble cohérent et interconnecté. Vous pouvez demander à un tiers de vous soigner, mais vous seul pouvez vous guérir. Quelque soit le trouble, votre potentiel de guérison est influencé par vos croyances et vos pensées. C’est là que la révolution s’opère : en passant d’une recherche de causes et de traitement extérieurs à une recherche intérieure, en quête de la blessure originelle.

« La maladie commence à l’instant où l’on justifie par l’extérieur le malaise intérieur. » Si ces mots de Samuel Hahnemann, l’inventeur de l’homéopathie, datent du 18ème siècle, l’humanité semble prête aujourd’hui à en comprendre le sens profond. Quel sens donner au célèbre effet placebo et aux guérisons miraculeuses ? En quoi notre corps énergétique permet d’agir sur notre corps physique ? Jusqu’à quand la médecine holistique, éclairée par la physique quantique, sera t-elle prise de haut par le dogme scientiste, quand ses résultats parfois impressionnants sont de plus en plus éloquents ?

Ci-dessous en vidéos, découvrez notamment :

  • Comment l’intuition précède toute réflexion, notamment chez les grands chercheurs et découvreurs. Nous avons d’abord l’intuition de quelque chose, ensuite nous cherchons à le mettre en forme et le rationaliser.
  • Le résultat d’études sur les Expériences de Mort Imminentes (ou NDE en anglais, Near Death Experience), ou quand il est démontré que la Conscience existe au-delà du corps, même quand le cerveau est « arrêté ».
    « Pour la première fois dans l’histoire de la médecine, un document officiel avec la mention très honorable dévoile la présence d’une conscience extra-sensorielle et intuitive qui s’avérerait être beaucoup plus performante que celle du cerveau. » – Jean-Jacques Charbonnier
  • Le champ akashique, ou la mémoire constante et éternelle de l’univers.
  • L’effet Placebo, la visualisation et comment nous créons et influençons notre réalité par nos pensées.
  • Jean-Pierre Girard, un homme étonnant qui explique comment il réussit à modifier la matière et le vivant avec la seule force de son esprit.
  • Le témoignage de Jill Bolte, une spécialiste du cerveau qui a eu « la chance » de vivre une attaque cérébrale foudroyante.
  • Les vertus du canon de Pachelbel sur les protéines liées au stress, des vaches qui écoutent du Mozart, et des agriculteurs qui utilisent la musique pour aider leurs plantes à se développer.
  • Le principe de l’épigénétique, ou comment notre génome est en réalité constamment influencé et modulé par notre environnement personnel.
  • La guérison par l’amour, d’après les recherches du docteur Leonard Laskow.
  • Nassim Haramein et sa théorie qui propose d’unifier l’infiniment grand et l’infiniment petit, de mettre d’accord la physique de la mécanique quantique et celle de la relativité générale, qui propose une explication scientifique aux enseignements millénaires des grandes traditions spirituelles…
  • La magie du cosmos, du temps, de l’espace, et au-delà…
  • Une convergence de la science et des différentes traditions spirituelles et religieuses à travers l’histoire : la vie est Unité, tout est vibration, l’univers, la matière, l’être humain, la Conscience.
  • Un documentaire qui tente d’expliquer en quoi le sacré est non seulement présent dans notre quotidien, mais qu’il est inhérent à notre propre nature. Ainsi en niant cette réalité nous créons un déséquilibre intérieur qui se répercute par résonance dans le monde extérieur. La Crise systémique que nous connaissons aujourd’hui serait-elle une crise existentielle, une crise spirituelle ?

« […] le monde est intrinsèquement interconnecté. C’est un univers holographique. L’espace et le temps ne sont ni des réalités séparées, ni des arrière-plans passifs. Ils constituent un champ d’informations actif qui est holographique. […] D’une certaine manière, tout ce qui se produit provient de ce champ d’informations. » – Erwin Laszlo

« Nous avons suffisamment d’informations aujourd’hui pour affirmer que ce n’est pas le cerveau qui est à l’origine de la conscience. Il agit comme une interface entre le monde de l’esprit et le corps. » Mario Beauregard

« Nous avons entre 60 000 et 70 000 pensées par jour. Parmi ces pensées, 90% sont les mêmes que la veille. » – Joe Dispenza

« Nous savons maintenant que nous ne créons notre vie que 5% du temps avec nos souhaits et nos désirs. 95% de nos vies sont composées d’habitudes. » – Bruce Lipton

« Vous pouvez intentionnellement avec des images mentales modifier ce qui se passe dans votre cerveau. Vous pouvez même si vous le faites pendant une certaine période donnée créer des changements au niveau de la structure du cerveau. » – Mario Beauregard


Pensez à activer les sous-titres français si nécessaires.

5 Replies to “Science & énergies”

  1. Baylock

    Bonjour,
    J’ai eu l’occasion de regarder tous les documentaires en question.
    Pour peu qu’on admette que des métaphores restent des métaphores et que la vulgarisation simplifie volontairement la vérité jusqu’à flirter avec le mensonge, c’est du très bon ouvrage. Instructif et ludique à la fois (bien qu’un peu surchargé au niveau effets spéciaux).

    Par contre, j’ai à redire sur le documentaire traitant des multivers…
    La convergence de trois théories ne font pas une quasi-vérité (contrairement à ce que Brian Greene et certains autres physiciens suggèrent).

    La première théorie n’est qu’une hypothèse sans réel fondement proposant une description possible de ce qui pourrait se passer au-delà de notre univers. Ni plus ni moins.

    La seconde théorie part du principe que les constantes universelles sont tellement usinées à la nième décimale près (autrement le monde n’existerait pas tel qu’on le connait) que la seule explication valable (vraiment?) soit que cette constante connaisse une infinité de variations dans d’autres univers. Ainsi, si notre pâte à crêpes est réussie malgré sa forte improbabilité c’est qu’elle fait partie d’une file interminables d’essais de pâtes à crêpes aux succès moins glorieux.
    Ou comment rendre les choses anodines en noyant le poisson.

    La troisième théorie est sensiblement la même que la seconde en ce qu’on a calculé le nombre possible de formes de dimensions spatiales supplémentaires déterminant la façon dont les cordes peuvent vibrer (et donc façonner le monde tel qu’on le connait). On a déterminé cette foi-ci probabilité à la nième puissance nécessaire pour aboutir exactement à la forme qui rend possible notre univers, la matière et, accessoirement, l’humanité.
    Comme pour la pâte à crêpes, on dit alors que toutes les possibilités co-existent et que nous, et bien, on est le fruit de la la bonne (ce qui implique aussi qu’on existe ailleurs et en plusieurs exemplaires mais ça, c’est une autre histoire)…

    Grosso-modo, ce n’est plus de la science mais du bouche-trou dans les trois cas pour éluder l’improbabilité extrême.
    Qu’il y ait convergence est logique car on aurait pu dire, avant Newton, que si la pomme tombe vers le bas sur terre c’est parce que dans un multivers la pomme tombe tour à tour dans dans toutes les directions possibles et que chez nous, et bien voilà, elle tombe vers le bas. Cela traduit une certaine résignation de l’esprit et, surtout, une arrogance toute moderne qui refuse le fait de ne pouvoir tout expliquer tout de suite.

    Plus subtil peut-être, cette théorie témoigne d’un certain embarras et un empressement pour trouver une alternative à une autre théorie qui tombera sous le sens d’un grand nombre (et je parle en tant qu’athée).
    En effet, pourquoi le fait d’admettre la théorie des multivers n’est-il pas à mettre au même niveau que la théorie d’un « dieu » éventuel?
    Pourquoi après avoir mangé une bonne crêpe, la solution la plus logique serait de croire qu’on aurait fait faire la pâte par 1000 orangs-outangs et qu’on a servi la seule qui ait été réussie plutôt que de croire que cette pâte a été faite par un cuisinier qui connait son métier?
    Les deux théories expliquent de la même manière cette machinerie réglée à la fraction infinitésimale près, avec la même crédibilité (et encore, la crédibilité se discute…).
    Pourquoi alors, la science est-elle prête à admettre la théorie des mutivers sans la moindre preuve ni la moindre perspective de preuve à venir et tout en passant sous silence l’hypothèse d’un dieu?
    Aussi curieux que cela puisse paraître, c’est la raison et non la foi qui me pousse à cette question.

    La science n’est pas l’apanage des athées. Les plus grand découvreurs de l’histoire étaient des croyants.
    Alors soit on admet les deux théories sans favoritisme ni tabou et on en parle indistinctement dans les documentaires et ouvrages scientifiques, soit on accepte plus raisonnablement le fait qu’on s’égare et que les spéculations invérifiables sont toutes de l’ordre de la croyance, dépassant de loin les prérogatives de la science et se plaçant ainsi sous l’égide de la propagande idéologique.
    Le danger est de faire du multivers un exutoire aux problèmes non résolus et de le privilégier arbitrairement par rapport à cet autre exutoire équivalent qu’est la présence divine.
    Faire cela c’est, contrairement à ce qu’on croit, revenir à un obscurantisme, non plus religieux mais anti-religieux et les conséquences seraient probablement les mêmes.

    Bien à vous.

    Reply
  2. maricourt Françoise

    Merci Dr J.J. Charbonnier qu nous permettez par vos témoignages, vos travaux, vos conférences et votre Foi , de retrouver la Lumière de l’Au-delà, et surtout Celle qui se trouve au plus Profond de nous ! Dans cette période de tumultes et d’obscurantisme, vous nous montrez la voie !
    merci pour votre bonté et votre générosité et la Toute Beauté de vos messages. Ils nous aident , c’est certain à dompter nos peurs de la mort mais aussi de la Vie.

    Reply
  3. Tom

    A propos de l’énergie libre, cet email publié sur Wikileaks m’a laissé perplexe. Je le partage ici.
    En août 2015, Edgar Mitchell (6e homme à avoir marché sur la lune) a envoyé un mail à John Podesta qui venait de quitter quelques mois plus tôt ses fonctions de conseiller du président Obama. Il fut en 2016 le directeur de campagne d’Hillary Clinton.
    Voilà le contenu du mail :
    « Cher John, alors que la guerre dans l’espace est proche, j’ai voulu te prévenir par rapport à certains faits avant notre conversation sur Skype. Souviens-toi que des extraterrestres non-hostiles provenant de l’univers voisin sont prêts à nous aider avec des technologies de l’énergie du point zéro sur Terre. Ils ne supporteront aucune action de guerre ni sur Terre, ni dans l’espace. »
    SOURCE : https://wikileaks.org/podesta-emails/emailid/1802

    Reply
  4. Hélène Quirion

    Bonsoir, même si je connais (par leurs livres et autres) quelques Uns des personnage qui font l’objet de cet article: bref, intéressant et bien produit, je vais en regarder toutes les vidéos, car je sais qu’il y a de nouvelles choses à en apprendre.
    Merci Guillaume d’Être là. Hélène….. « Voile me convient mieux comme nom » car je sais que quelque chose m’échappe dans les expériences que j’ai vécues.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *